ISABELLE BERTHET BONDET

ARCHITECTE D.L.P.G.

Architecture Nature

Isabelle Berthet-Bondet crée son agence « Architecture Nature » au Tholonet en 2017, au pied de la Sainte Victoire à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) après celle de Sommières (Gard) en 2005.

Son expérience du Japon lui enseigne une approche sensible de l’espace et une architecture entre dedans et dehors qui exprime un certain rapport au monde.L’agence crée des projets d’une grande fragilité en pierre, bois et béton, qui ouvrent le regard sur la beauté éphémère de la nature.Les nombreux projets menés par l’agence s’inscrivent avec discrétion dans le paysage, qu’il soit méditerranéen, cévenole, insulaire en Corse ou encore parisien afin de s’unifier à la nature. « Emprunter à la nature tout en la préservant », tel est l’enjeu de l’agence qui développe une architecture intemporelle et durable.

L’agence rassemble différents talents complémentaires, chacun offrant son savoir-faire et sa sensibilité à la création et la conception architecturale, dans un souci du détail toujours renouvelé pour des projets les plus aboutis.

– un architecte belge : Kasimir Ketele
– un architecte d’intérieur : Anthony Lorenzi
– un graphiste designer : Pascal Crijnen

Thèmes

Une émotion à chaque lieu

Chaque œuvre architecturale demeure une réponse singulière qui met en relation l’homme au lieu et renforce notre présence au monde. Car si chaque projet est unique et doit exprimer son monde à lui, le travail de l’agence cherche à amener l’homme à se rapprocher du monde présent, à lui faire saisir le temps qui passe, par une approche psychosensorielle du projet. Par les caractéristiques architecturales du projet, inspirées des notions de spatialités sensibles comme le vide, la profondeur, la beauté éphémère des choses ordinaires, les notions de limites et transparences, l’espace ouvre un certain regard sur le monde où la nature devient l’horizon de la culture, vers un art d’habiter entre architecture, sens et nature. Cette expérience amène à générer une architecture à partir de l’intérieur et non plus, depuis le volume extérieur. La conséquence est donc un recentrage sur l’homme. On ne pense plus l’architecture comme un objet fait de volume mais comme un ensemble d’ambiances, de détails, de coupes, de sens … qui met en relation « les êtres » et « les choses ».

Parcours

Isabelle exerce actuellement dans le Sud de la France dans l’agence “Architecture Nature” qu’elle a créé à Sommières après avoir fait plusieurs séjours au Japon. Elle encadre un atelier d’architecture de projet S2 à l’ESA (Ecole Spéciale d’Architecture à Paris) depuis 2019 sur le thème de l’architecture japonaise.

Lauréate de la « Villa Kujôyama », en 2005, Résidence à Kyoto en partenariat avec le Ministère des Affaires Etrangères et l’Institut franco-japonais du Kansaï, elle publie en 2010 « 20 Maisons Nippones, Un art d’habiter les petits espaces » aux Editions Parenthèses.

Doctorante en thèse sous la direction d’Augustin Berque à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, elle a enseigné le paysage à l’école d’architecture Languedoc-Roussillon. Elle a également exposé un travail expérimental sur l’espace en France et au Japon avec l’Association Espaces Vécus à la Galerie des Grands Bains Douches à Marseille, en partenariat avec la Fondation Franco-Japonaise Sasakawa et la ville de Marseille.

Diplômée en 2001 à l’école d’Architecture de Marseille avec les félicitations du jury, elle a suivi également un DEA de Paysages qui a forgé son approche singulière de l’architecture.

Isabelle effectue son stage de fin d’études en 1999 à l’agence de Maurice SAUZET qui lui enseigne son approche de l’architecture entre Japon et Méditerranée suivi d’un échange universitaire au NARA COLLEGE of FINE ARTS au JAPON, section architecture et design en 2000.

Installée à son compte depuis 2002, son travail s’est concentré sur le thème de la maison individuelle en développant des projets d’une grande sensibilité. Deux de ses maisons en bois sont primées. Isabelle est également architecte mandataire de projets publics comme le pôle culturel Lawrence Durrell à Sommières ou la Médiathèque Confluence de Lodève, elle réussit à créer à l’échelle de bâtiments publics des qualités d’espaces d’une grande émotion qui tendent à nous émouvoir entre nature et culture.

Parcours

Isabelle exerce actuellement dans le Sud de la France dans l’agence “Architecture Nature” qu’elle a créé à Sommières après avoir fait plusieurs séjours au Japon. Elle encadre un atelier d’architecture de projet S2 à l’ESA (Ecole Spéciale d’Architecture à Paris) depuis 2019 sur le thème de l’architecture japonaise.

Lauréate de la « Villa Kujôyama », en 2005, Résidence à Kyoto en partenariat avec le Ministère des Affaires Etrangères et l’Institut franco-japonais du Kansaï, elle publie en 2010 « 20 Maisons Nippones, Un art d’habiter les petits espaces » aux Editions Parenthèses.

Doctorante en thèse sous la direction d’Augustin Berque à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, elle a enseigné le paysage à l’école d’architecture Languedoc-Roussillon. Elle a également exposé un travail expérimental sur l’espace en France et au Japon avec l’Association Espaces Vécus à la Galerie des Grands Bains Douches à Marseille, en partenariat avec la Fondation Franco-Japonaise Sasakawa et la ville de Marseille.

Diplômée en 2001 à l’école d’Architecture de Marseille avec les félicitations du jury, elle a suivi également un DEA de Paysages qui a forgé son approche singulière de l’architecture.

Isabelle effectue son stage de fin d’études en 1999 à l’agence de Maurice SAUZET qui lui enseigne son approche de l’architecture entre Japon et Méditerranée suivi d’un échange universitaire au NARA COLLEGE of FINE ARTS au JAPON, section architecture et design en 2000.

Installée à son compte depuis 2002, son travail s’est concentré sur le thème de la maison individuelle en développant des projets d’une grande sensibilité. Deux de ses maisons en bois sont primées. Isabelle est également architecte mandataire de projets publics comme le pôle culturel Lawrence Durrell à Sommières ou la Médiathèque Confluence de Lodève, elle réussit à créer à l’échelle de bâtiments publics des qualités d’espaces d’une grande émotion qui tendent à nous émouvoir entre nature et culture.

Récompenses
Publications
Articles

Réhabilitation du Lycée Jean Vallot en espace culturel, Médiathèque et salle de spectacles à Lodève (30),

Livraison 2018, Médaille d’argent BDM, concours 2014

Réhabilitation de l’Espace Lawrence Durrell et création d’une médiathèque à Sommières (30),

Livraison 2017 concours 2013

Ecoquartier Hameau de la Forêt à la Grand’Combe (30),

Concours  2015, 3ème place

Lauréate Grand Prix du Public des Lauriers de la Construction Bois à Grenoble. 2010

Lauréate du concours national d’architecture de Grenoble : Prix du meilleur projet de maison individuelle bois-architecture contemporaine. 2007

Lauréate de la « Villa Kujoyama », résidence à KYOTO, partenariat Ministère des Affaires Etrangères, Institut franco-japonais du KANSAÏ et VILLA KUJOYAMA. 2005